Procès Kamto et alliés : Le malaise qui prolonge l’attente

Aimez, partagez, commentez !

A peine ouverte, l’audience qui était censée marquer le point de départ d’un procès fortement médiatisé, a été renvoyée au 8 octobre 2019. Le tribunal militaire a eu la décence de tout arrêter après le malaise ressenti par Christian Ekoka Penda, un des prévenus, allié de Maurice Kamto et par ailleurs président du mouvement Agir.

Monsieur Penda s’est écroulé et a été immédiatement transporté dans le bureau du commissaire du gouvernement, où de premiers soins lui ont été administrés avant qu’une ambulance ne le conduise dans une formation hospitalière de la ville de Yaoundé.

Avant de s’allier au professeur Kamto, il fut un des conseillers économiques du président Paul Biya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *